Haro sur le « plan caché » d'économies à la Défense Alors que des dizaines de milliers d'agents ont battu le pavé à Paris et dans les régions, pour dire stop à cette politique de coupes franches et de gel des salaires dans les trois versants de la Fonction Publique, de nouvelles annonces sont relayées par la presse sur de nouveaux coups de rabots pour le budget de la défense. Le montant ? Près de 2 milliards d'euros par an pour contribuer aux 50 milliards d'économie prévus par Matignon. Pour donner un ordre de grandeur, cela représente le montant d'un porte-avions chaque année. Et dire qu'il était impossible d'en construire un sur la durée de la Loi de Programmation Militaire 2014-2019... Pour l'instant, l'information n'est pas confirmée du côté du ministère de la défense, qui a déclaré à l'AFP ne pas avoir été informé de la suppression de crédits budgétaires militaires depuis le vote de la loi de programmation militaire en décembre dernier. Pour la CFDT, le budget de la Défense a été « sanctuarisé » à hauteur de 31,4 milliards d'euros tout en poursuivant la réforme engagée avec 24.000 postes qui doivent être supprimés d'ici à 2019 et sans oublier les 10.000 restants de la réforme précédente. De l'aveu du ministre Le Drian au moment de la présentation de la LPM 2014-2019, c'est une loi équilibrée et rien ne devra manquer (notamment les recettes exceptionnelles) au risque que l'édifice tout entier ne s'effondre. Dont acte ! Alors comment ponctionner dans cette LPM votée par les parlementaires et sanctuarisée par le chef des armées, près de 2 milliards par an sans remettre en question la Loi de Programmation Militaire dans son ensemble ? Les tontons flingueurs de Bercy mettent inlassablement à mal les intérêts et la souveraineté de la nation, les yeux rivés sur leur calculette. La CFDT défend et défendra le budget dédié à nos forces armées et au soutien sans qui, l'opérationnel ne le serait plus. Faut-il désormais passer à la vitesse supérieure, en appelant la communauté de défense à réagir ? Les personnels civils et les militaires subissent depuis trop longtemps les réformes en cascades et ne peuvent plus assumer leur mission au service de la nation. Le doigt sur la couture du pantalon a ses limites et la ligne rouge a déjà été dépassée. Luc SCAPPINI
Accueil Bureau Composition Statuts Album photos Adhésion Liens officiels utiles AGORA Espace jeunes Effervescence 2012 Pradet 2013 Nous contacterAVEC NOUS, DONNEZ DE LA VOIX A VOTRE VOIX.
Syndicat de L orraine et H aute- M arne
Dernière mise à jour : le 13/11/2017
Un problème, une remarque : Contacter le webmaster
Créé avec Web Acappella