Au revoir la RGPP... bonjour la MAP* ! (*Modernisation de l’Action Publique ou Mille-feuilles A Proscrire) Quelle est la différence entre la RGPP et la MAP ? Au final, presque aucune : le but affiché est toujours de dégager des économies budgétaires dans le cadre d’un vaste chantier qui devrait tendre à l’amélioration des services publics. « Agents de l’Etat, encore un effort !». C’est le slogan de la ministre chargée de la réforme de l’Etat. Elle invite les agents à venir proposer des pistes d’amélioration, de simplification et d’innovation sur « la boite à coucou », autrement dit le site internet dédié à cette démarche participative. Ceci afin de l’aider à conduire la fameuse modernisation de l’action publique. Pour la CFDT , l’objectif de simplification pour les citoyens et les entreprises est indispensable. Mais il doit également se traduire par une simplification pour les agents de l’Etat. Cette modernisation doit passer par un allègement règlementaire. On oublie que l’administration est compliquée quand elle tente d’appliquer et de faire appliquer un mille-feuilles réglementaire complexe. Ne parlons pas de la simplification des procédures internes – C’est bizarre ce besoin pour les technocrates de complexifier ce qui est déjà compliqué. Stop ! Désormais il faut faciliter notre travail. Au ministère de la défense, qualifié de dépensier, la CFDT craint que la MAP ne se traduise par de nouvelles coupes drastiques d’effectifs dans le soutien commun ou spécialisé, au profit d’opérateurs privés. Or, pour la CFDT d’autres pistes sont à examiner en matière de modernisation. L’efficacité (ou plutôt l’efficience) des procédures comptables permet, quoi qu’on en pense, une rationalisation de l’organisation et des dépenses. L’allégement et l’optimisation des chaînes de commandement doivent limiter les échelons de décisions. Leur multiplication est un facteur d’aggravation des coûts, de lourdeur administrative, de perte de réactivité, voire d’inefficacité qui sont préjudiciables à la reconnaissance des compétences des personnels. Est-il fondé de voir se multiplier les postes à responsabilité, pour les officiers supérieurs et officiers généraux ? Surtout dans le cadre d’une seconde carrière qui se fait sur le dos des contribuables, en considérant que certaines rémunérations sont nettes d’impôts. Est-il également fondé de multiplier les contrats de réserve alors que trop de personnels civils sont en sureffectifs ? Il y a là des dysfonctionnements que l’état des finances publiques ne peut plus tolérer. Pour la CFDT Défense , on pourrait simplifier le propos ainsi : Réduisons fortement les barreurs et augmentons les rameurs . La simplification des normes semble s’imposer mais elle nécessite une vision d’ensemble – la CFDT se demande si c’est actuellement le cas. Les objectifs doivent être clairement définis et affichés. Sans quoi l’action du gouvernement en ce domaine sera, une fois de plus, source d’anxiété et d’incompréhension pour tous les agents de l’Etat. Pour la CFDT , la démarche MAP manque globalement de lisibilité. Il est urgent qu’elle opère un changement réel et redonne confiance en l’avenir. Le Bureau Fédéral
Accueil Bureau Composition Statuts Album photos Adhésion Liens officiels utiles AGORA Espace jeunes Effervescence 2012 Pradet 2013 Nous contacterAVEC NOUS, DONNEZ DE LA VOIX A VOTRE VOIX.
Dernière mise à jour : le 09/01/2017
Syndicat de L orraine et H aute- M arne
Un problème, une remarque : Contacter le webmaster
Créé avec Web Acappella