Retraites…des mesures de justice, mais un projet de réforme qui manque d’ambition ! Le Premier ministre a dévoilé sa réforme des retraites qui met à contribution les actifs, les retraités et les entreprises, via une hausse des cotisations et un allongement de la durée requise pour partir en retraite. Mais cette réforme manque cruellement d’ambition car le projet de réforme des retraites n’est pas celui qu’aurait souhaité la CFDT. Nous attendions, à la CFDT, une grande réforme systémique, une réforme qui corrige les inégalités, pérennise le système par répartition et redonne confiance à toutes les générations. Nonobstant, on peut noter des mesures innovantes. Notamment la reconnaissance de la pénibilité au travail, dossier pour lequel la CFDT s’est battue pendant toute la concertation. Le compte pénibilité bénéficiera aux salariés exposés à des facteurs de nuisances reconnus (travail de nuit ou en horaire atypique, exposition à des produits chimiques, bruit, etc…) Autres mesures novatrices, la mise en place de mesures en faveur des jeunes en apprentissage ou en alternance ; le congé de maternité, quant à lui, sera mieux pris en compte dans l’acquisition des trimestres ; la règle de validation des trimestres pour les salariés à temps partiels (essentiellement les femmes et les jeunes) qui touchent un petit salaire. Le choix du gouvernement a été de ne pas augmenter la CSG, dont acte, la CSG n’a pas vocation à financer notre système de retraite par répartition. Bref, ces mesures concernent l’ensemble des salariés du public et du privé, sans modifications des règles de calcul des pensions, y compris pour la fonction publique et les régimes spéciaux. Mais cette réforme sera-t-elle plus durable que les précédentes ? Qui peut dire ou garantir, aujourd’hui, que cette nouvelle réforme sera la der des ders ? Mais alors…et bien non, nous n’irons pas « crier au loup » dans la rue au mois de septembre, certaines organisations syndicales le feront ayant préféré appeler à l'action avant l'été plutôt que de s'engager dans la concertation pour arracher des mesures de justices pour les jeunes, les femmes et les plus précaires. Que feront le MEDEF, l'UMP et tous ceux de tous bords qui ont exprimé leur désaccord avec la réforme ? Les ultralibéraux, les conservateurs et ceux qui se prétendent révolutionnaires, semblent aujourd'hui réunis dans un même rejet... Alors non, vraiment il faut savoir raison garder, la cause est entendue, on ne défile pas avec n’importe qui ! GILDAS
Accueil Bureau Composition Statuts Album photos Adhésion Liens officiels utiles AGORA Espace jeunes Effervescence 2012 Pradet 2013 Nous contacterAVEC NOUS, DONNEZ DE LA VOIX A VOTRE VOIX.
Dernière mise à jour : le 09/01/2017
Syndicat de L orraine et H aute- M arne
Un problème, une remarque : Contacter le webmaster
Créé avec Web Acappella