Formation Professionnelle, une priorité pour la Défense ! Le système, l’organisation et les moyens dédiés à la formation au sein du ministère de la défense, ont permis dans le passé de soutenir et pérenniser les compétences des personnels cadres et non cadres au service de nos armées. La plupart de ces compétences acquises permettent encore aujourd’hui aux personnels civils d’assumer leurs missions. Pour combien de temps encore ? Les réformes successives ont fermé nombre de centres de formation et le ministère ne dispose aujourd’hui plus que d’un opérateur unique, le CFD de Bourges. C’est d’autant plus regrettable quand on constate que du côté des grandes entreprises, c’est la démarche inverse qui est à l’œuvre, avec des investissements considérables pour la mise en place de centres d’apprentissage et d’une formation interne pour maîtriser une « compétence maison », qui n’existe pas ou plus sur le marché. Même les groupes industriels sous tutelle du ministère s’y mettent. En témoigne le lancement de « DCNS Universeaty » avec 70 formateurs permanents et quelque 1 500 formateurs occasionnels recrutés parmi les employés du groupe. Cela rappelle des souvenirs, mais cela met surtout en colère quand dans le même temps, le ministère de la défense déshabille peu à peu ses ambitions en matière de formation et n’hésite pas à considérer le CFD de Bourges comme d’autres établissements, condamnés à rationaliser et réduire ses effectifs. Alors que le métier de soudeur est en crise, que l’éducation nationale ne délivre plus de CAP depuis 1994, le CFD de Bourges projette de fermer l’école de soudure en fin d’année… La CFDT a interpellé le ministre lors du Comité Technique Ministériel d’hier, afin qu’un chantier soit lancé pour anticiper les enjeux et les moyens nécessaires, pour le développement durable d’une formation professionnelle d’excellence pour les personnels de la défense. La CFDT a demandé au ministre en mesure d’urgence, l’arrêt du projet de fermeture de l’école de soudure et que le CFD de Bourges soit considéré à l’avenir comme un établissement d’accueil, en cessant les suppressions de postes prévues dès 2014. La CFDT attend un signal fort du ministère pour ce qui concerne l’une des priorités dans ces temps de crise : la formation professionnelle et continue. Luc SCAPPINI
Accueil Bureau Composition Statuts Album photos Adhésion Liens officiels utiles AGORA Espace jeunes Effervescence 2012 Pradet 2013 Nous contacterAVEC NOUS, DONNEZ DE LA VOIX A VOTRE VOIX.
Dernière mise à jour : le 09/01/2017
Syndicat de L orraine et H aute- M arne
Un problème, une remarque : Contacter le webmaster
Créé avec Web Acappella