On pouvait s’attendre à mieux ! Les années se suivent… et se ressemblent. Gel du bordereau pour les ouvriers de l’Etat, gel du point d’indice pour les fonctionnaires, avancements et déroulements de carrière dans un cadre budgétaire hyper contraint et en prime une Loi de Programmation Militaire 2014-2019 qui va ajouter une couche de déflation d’effectif conséquente, jugez donc ; moins 34 000 emplois au Ministère de la Défense. Le plus grand plan social que s’autorise l’Etat sans que personne ne « bronche ». Alors oui, on pouvait s’attendre à mieux, on pouvait attendre d’un gouvernement de gauche qu’il donne des signes forts en matière de création d’emplois, mais pas en termes de suppression de postes. Soit, on peut légitimement comprendre que le budget a été malmené ces dernières années, mais faut-il en faire porter la faute aux agents de l’Etat, et qui plus est, à notre ministère qui reste malgré tout la variable d’ajustement, quoiqu’on dise ! Il y a un certain malaise dans toute la fonction publique, les personnels ne comprennent plus où les dirigeants de notre pays veulent les emmener, si ce n’est qu’ils voient que le mur n’est plus très loin. Et dire que certains cercles de lobbyistes, ou bien penseurs libéraux, veulent encore moins de fonctionnaires ou agents de l’Etat en supputant que les fonctionnaires sont des nantis ? Certains partis politiques aussi surfent sur cette vraie fausse idée. C’est tellement facile de noyer les citoyens dans le populisme. Alors ne pas sombrer dans le pessimisme et redresser la tête afin d’assumer son statut et le défendre. C’est aussi le challenge de la CFDT Défense, regarder la réalité en face pour la transformer. Prôner le dialogue social ne veut pas dire renoncer au syndicalisme de combat. Les syndicalistes ne sont pas là pour faire joli, nous nous sommes toujours engagés à dire ce que l’on fait et à faire ce que l’on dit. Au moins à la CFDT, nous avons un cap, ce n’est actuellement pas le cas de notre gouvernement qui ne sait que nous parler d’efforts à consentir, sans pour autant préciser les modalités d’actions, si ce n’est par le biais de réformes totalement incomprises. A la CFDT, nous préférons parler d’avenir et de progrès. Et c’est toute la CFDT qui est en ordre de marche pour maintenir ce cap, et qui va dans les prochains mois définir les moyens d’actions à l’occasion de son congrès confédéral pour que tous les salariés puissent bénéficier d’un cadre plus sécurisé et plus solidaire. Amitiés syndicales à toutes et à tous …et Joyeux Noël ! Gildas PERON
Accueil Bureau Composition Statuts Album photos Adhésion Liens officiels utiles AGORA Espace jeunes Effervescence 2012 Pradet 2013 Nous contacterAVEC NOUS, DONNEZ DE LA VOIX A VOTRE VOIX.
Syndicat de L orraine et H aute- M arne
Dernière mise à jour : le 13/11/2017
Un problème, une remarque : Contacter le webmaster
Créé avec Web Acappella