2014 : EXIGEONS, AGISSONS ET OBTENONS ! Dans cette période des traditionnels vœux de début d’année, le bureau fédéral de la CFDT Défense, réuni cette semaine, formule ses souhaits à l’ensemble des personnels civils et s’engage à tout mettre en œuvre pour qu’ils se réalisent. La CFDT DEFENSE EXIGE dans le cadre des réorganisations ministérielles que les transferts soient considérés comme de réelles restructurations. Qu’elles se traduisent par des documents clairs qui garantissent à chacun le maintien des conditions d’emploi, de rémunération et d’avancement. La CFDT DEFENSE EXIGE que les droits des agents soient respectés lors des changements d’employeurs donc que cessent les mauvaises pratiques qui imposent aux malheureux concernés, une dégradation de leurs conditions de vie au travail et qui remettent en cause leur parcours professionnel.. Récemment, la Cour des Comptes, toujours fidèle à elle-même, occulte la constante dégradation du pouvoir d’achat des fonctionnaires, des contractuels et des ouvriers de l’État. Elle s’acharne encore sur ces derniers et réclame à nouveau leur tête. Dans sa réponse, le Premier Ministre justifie les (trop modestes) mesures d’embauches prévues en reprenant à son compte les arguments développés par la CFDT : « seules l’attractivité et la cohérence du statut des ouvriers de l’État garantissent la ressource spécialisée adaptée aux besoins des armées » Mais, au-delà de cette position du bien fondé de recrutements d’ouvriers de l’Etat, le Premier Ministre saborde néanmoins le statut par sa décision de principe sur l’ alignement de la revalorisation des bordereaux au point d’indice fonction publique. La CFDT DEFENSE EXIGE qu’en 2014 l’administration respecte le dialogue social. Elle rappelle et martèle sa position pour l’avenir des ouvriers de l’État : le «STATUT», rien que le «STATUT» et TOUT le «STATUT». De même, la CFDT DEFENSE EXIGE que les « engagements » ministériels pris pour les catégories C soient tenus et appliqués dans les meilleurs délais (grilles et indemnitaire sanctuarisé). La CFDT DEFENSE appelle également à la vigilance et à l’exigence dans les secteurs industriels de défense. Vigilance, car 2013 s’est achevée sur un vote de la Loi de Programmation Militaire qui, si elle sécurise un certain volant d’investissements, laisse planer quelques doutes. En témoigne par exemple, le calendrier des programmes FREMM et BARRACUDA. Si les grands programmes sont confirmés, les emplois et les investissements ne devront pas être la variable d’ajustement, réclamée par les actionnaires. Exigence pour une Qualité de Vie au Travail (QVT). Être bien dans son travail, c’est la première condition de toute réussite, qui passe par le dialogue, l’écoute, le respect et la reconnaissance, valeurs fondamentales pour la CFDT 2014 doit être une année qui conforte la Défense Nationale, ses personnels, ses outils opérationnels, industriels ou de soutien. Si les STRATÉGIES DE DÉFENSE sont intimement liées à des CHOIX DE SOCIÉTÉ, il n’en reste pas moins que la CFDT entend se positionner comme un rempart pour garantir efficacement la préservation des intérêts des personnels du ministère et de ses industries de défense. La CFDT a la volonté de dialoguer. Il faut que ce dialogue soit franc et constructif. Il est hors de question pour la CFDT de laisser brader les intérêts des personnels, pas plus que ceux de la Nation ! Déclaration du Bureau Fédéral
Accueil Bureau Composition Statuts Album photos Adhésion Liens officiels utiles AGORA Espace jeunes Effervescence 2012 Pradet 2013 Nous contacterAVEC NOUS, DONNEZ DE LA VOIX A VOTRE VOIX.
Dernière mise à jour : le 09/01/2017
Syndicat de L orraine et H aute- M arne
Un problème, une remarque : Contacter le webmaster
Créé avec Web Acappella