Porte-avions : 2 sinon plus rien ? La construction d’un deuxième porte-avions pour la France aura décidément fait couler beaucoup d’encre. Au-delà du débat sur la question stratégique qui a abouti à ce que l’Europe toute entière se retrouve depuis en difficulté, dès lors que le « Charles de Gaulle » est en indisponibilité pour entretien, c’est bien le gâchis financier et celui des pertes en ligne des compétences, qui laisse un arrière-goût plus qu’amer… La presse s’en fait l’écho cette semaine encore. L'abandon définitif en 2013 du deuxième porte-avions a signé au passage la fin de la construction militaire à Brest. A l'époque, DCNS justifiait l'importance du projet sur le plan économique, mais aussi en termes de connaissances et de savoir-faire spécifiques. La France saura-t-elle construire dans quelques années un porte-avions ? D'autres nations qui ont raté le coche, ont définitivement perdu le savoir-faire et les capacités de construction de ces grands navires. Pendant ce temps là, la Chine par exemple en construit « à tour de bras »… Faudra-t-il acheter aux américains ou aux chinois le prochain porte-avions français, parce que les compétences auront depuis disparu ? Plus de cent techniciens et ingénieurs étaient à l’œuvre entre 2006 et 2008 pour la réalisation de cet ambitieux projet industriel, ouvert aux côtés des Britanniques avec le vœu pieu d’une collaboration qui s’est finalement transformé en « opération Trafalgar ». Après le long débat sur la propulsion classique ou nucléaire, les problématiques de leurs aéronefs à décollement vertical (ils font toujours autrement, so british !), le contexte économique aura eu la peau du deuxième porte-avions. La collaboration ou plutôt les divergences avec le projet anglais, auront pesé de tout leur poids. Merci donc aux accords de Lancaster House. Et dire que l’on s’évertue à parier avec eux sur l’Europe de la Défense… La construction d'un navire aussi complexe était pourtant un extraordinaire laboratoire d'idées et de développement. Autant d'innovations qui auraient profité à la construction militaire dans son ensemble. Ne lâchons rien sur les autres fleurons construits, réparés et entretenus par les femmes et les hommes de la Défense ! Luc SCAPPINI
Accueil Bureau Composition Statuts Album photos Adhésion Liens officiels utiles AGORA Espace jeunes Effervescence 2012 Pradet 2013 Nous contacterAVEC NOUS, DONNEZ DE LA VOIX A VOTRE VOIX.
Syndicat de L orraine et H aute- M arne
Dernière mise à jour : le 13/11/2017
Un problème, une remarque : Contacter le webmaster
Créé avec Web Acappella